Soirée Polar Scandinave - 5 février 2015

publié le 2 mars 2015 à 12:37 par Scandinavie Lyon   [ mis à jour : 13 mai 2015 à 07:00 ]

Où ? Librairie-Café-Polar Un Petit Noir

Quand : 5 février 2015 - 19h => 22h

25 personnes ont participé à la soirée Polar scandinave organisée par Jean-Pierre Barel de la librairie Un Petit Noir le 5 février.

Après une brève introduction sur le polar (qui diffère du roman policier dans le sens où il intègre les faits sociaux et ou le criminel n’est pas toujours puni), Jean-Pierre Barel a donné une perspective historique du polar scandinave.

Le polar scandinave c’est aujourd’hui environ 400 titres traduits en français pour une trentaine d’auteurs danois, une trentaine d’auteurs norvégiens et une soixantaine d’auteurs suédois.

Le premier polar scandinave traduit en France est Roseanna de Maj Sjöwall et Per Wahlöö paru en Suède en 1965 et traduit en France en 1970 chez 10/18. Le roman montre un pays qui connaît aussi la violence et bat en brèche l’idée de « paradis » suédois.

Les premiers polars scandinaves sont des romans « de ville »avec très peu de référence au paysage. La notion de paysage si chère au cœur des scandinaves n’apparaîtra que bien plus tard.

 Le premier Mankell est traduit en France en 1972.

 Smilla et l’amour de la neige de Peter Hoeg publié au Danemark en 1992 et traduit en France en 1995 aux éditions du Seuil va entraîner un grand intérêt pour le polar scandinave.

C’est à cette période, plus exactement en 1991, que les éditions Gaïa se créent dans les Landes. Spécialisées en éditions d’auteurs scandinaves, elles vont permettre la découverte d’auteurs tels que le Norvégien Gunnar Staalesen ou le Suédois Leif Davidsson

 Mais la grande révélation en France sera bien sûr le Suédois Stieg Larsson et sa trilogie Millénium qui sort de 2004 à 2006. Millénium publié par les éditions Actes Sud, va susciter un intérêt énorme pour la littérature noire scandinave en France.

L’engouement français aura un effet d’entraînement sur d’autres pays comme la Grande-Bretagne qui connaît un engouement similaire depuis ces 5 dernières années.

 Pourquoi cet intérêt en France pour le polar scandinave ?

J.-P. Barel identifie quelques raisons simples :

-          éléments proches de notre quotidien;

-          personnages qui ne sont pas des vainqueurs, mais des personnes du quotidien avec leurs problèmes personnels, dépressifs, etc. ;

-          les femmes sont traitées en égales des hommes ;

-          critique de l’État ;

-          exotisme.

Pour autant, le caractère exotique avec ces hivers longs, ces nuits de plusieurs mois n’existait pas dans les premiers polars qui se concentraient plutôt sur des atmosphères urbaines et tend à se développer depuis quelques années.

 Aujourd’hui il existe également des auteurs français qui développent une forme de polar scandinave, en tout cas sur la Scandinavie, comme par exemple Olivier Truc qui a écrit Le dernier Lapon et Le détroit du loup.

 Le succès du polar scandinave n’est pas sans affecter la qualité d’écriture pour deux raisons aux moins :

-          la surproduction due à la demande de l’ensemble des éditeurs ;

-          la concentration autour d’auteurs à succès et le risque d’absence de traduction d’auteurs encore inconnus mais qui mériteraient de l’être. 

 Quelques noms d’auteurs à retenir : 

Suédois :

Maj Sjöwall et Per Wahlöö

Henning Mankell

Åke Edwardson (écrit sur Göteborg), Le dernier hiver, Ombre et soleil.

Leif Davidson

Mons Kallentoft , lire la série : Hiver, Été, Automne, Printemps, La cinquième saison.

Fredrik Ekelund (écrit sur Malmö)

Olle Lönnaeus, Ce qu’il faut expier

Erik Axl Sund, la trilogie Trauma

Håkan Nesser

Kjell Eriksson

Theodor Kallifatides

Kristina Ohlsson, Les enfants de cendres (thriller)

 

Danemark :

Peter Hoeg, Smilla et l’amour de la neige

Anna Grue, Je ne porte pas mon nom

Jussi Adler-Olsen

Olav Hergel, L’otage

 

Norvège :

Jo Nesbø

Kjell Ola Dahl

Knut Faldbakken, L'athlète

Karin Fossum (thriller)

Anne Holt (thriller)

 

Cette soirée fut aussi l’occasion du lancement d’une exposition photo sur les paysages de Norvège par la photographe Rose (www.indelibile.fr).

Comments